Sortir d'une relation toxique

Dernière mise à jour : juil. 4

Certaines relations nous apportent son lot de problèmes, d'émotions négatives... : se faire rabaisser, être dévaloriser par son conjoint(e), être harcelé(e) par son patron, rejeté(e) par la belle famille...

Et on peut en avoir marre de vivre ça ! Quelque soit la relation, on peut estimer que la base devrait de pouvoir s'apporter mutuellement, de manière plus générale, des choses positives.

sortir relation toxique hypnose, hypnose paris 10, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10
Sortir d'une relation toxique à l'aide de l'hypnose

Quelles sont les étapes pour pouvoir sortir d'une relation toxiques ?


En prendre conscience


Le premier élément consiste à en prendre conscience et à l'admettre. Il est nécessaire d'accepter de voir les choses telles qu'elles sont et pas comme on aurait aimé qu'elles soient pour pouvoir ensuite avancer.

Admettre la part de responsabilité de chacun


On est tous responsable de nous même et donc de nos émotions, de nos choix. Dans quel sens le sommes nous ?

- on est responsable de nos émotions car c'est nous même qui réagissons face à telle situation de telle manière, avec telle émotion. Certes, nous aimerions parfois réagir autrement mais ce sont nos émotions, pas celle d'autrui.

- on est responsable de rester au contact d'une personne qui nous correspond pas car nous avons le choix la majorité du temps (sauf cas exceptionnel) : le choix de rester, de partir, de dire stop...


Prendre sa responsabilité ne veut pour autant dire de se culpabiliser. Si nous avons fait tel ou tel choix, c'est qu'il était là pour tenter de combler quelque chose. Nous faisons toujours du mieux que nous pouvons avec les moyens qui sont à notre disposition au moment où nous agissons. Si nous pouvions faire mieux, nous le ferions, sans même hésiter.

Nos émotions ne sont pas mauvaises, elles sont là pour nous donner des informations. En apprenant à mieux les comprendre, on peut alors agir dessus.

Comprendre le message de nos émotions


Cette phase de décryptage est importante. Les émotions sont comme une langue étrangère, qu'il est important parfois de comprendre. Au début, ça ressemble à cette époque où les archéologues ont découvert les hiéroglyphes et ont tenté de les décrypter.


Nous avons 5 émotions primaires, qui ont chacune leur utilité :

- la tristesse : nous avons perdu quelque chose, quelqu'un d'important pour nous et nous avons ce deuil à faire pour accepter de continuer d'avancer.

- la colère : nos valeurs n'ont pas été respecté par quelqu'un d'extérieur ou par nous même.

- la peur : un danger, qu'il soit physique mais aussi psychologique et/ou émotionnelle est présent et est contraire à notre bien être.

- le dégoût : un système de protection qui, à la base, était là pour nous protéger de maladies, d'infections. Si nous sentons une odeur pestilentielle, nous avons pas envie de manger le plat devant nous. Mais il agit aussi sur les comportements, les attitudes qui vont à l'encontre de notre propre système de valeurs, de nos émotions et croyances. C'est comme ça qu'on ressent du dégoût face à une manière d'agir qui ne nous correspond pas.

- la joie : une émotion de plaisir reliée à notre bien être, qui est un indicateur puissant pour nous diriger vers les choses qui nous apportent du positif dans notre vie.

Nous avons tous cette palette émotionnelle mais nous ne mettons pas le curseur au même endroit : les dangers ne sont pas considérés les mêmes pour tous, comme les limites, les valeurs...

Ecouter nos ressentis