Quand faut-il rompre ?

Mis à jour : il y a 4 jours

Cette question se pose dans une relation à un moment donné, à savoir suis-je encore bien avec cette personne ? Est-ce que je l'aime encore ? Dois-je rompre ou est-ce un moment passager ?


Cette question n'a pas de réponse simple et évidente. Tout dépend de chaque personne. Chaque personne est unique, chaque relation l'est également.


Des conseils peuvent tout de même être apportés pour vous permettre d'y voir plus clair et de prendre votre décision.

rompre séparation rupture hypnose, hypnose paris 10,  Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10
Quand faut-il rompre ?

Conseils lorsqu'il faut choisir


1. Éviter de rompre pendant une crise

Un des premiers conseils est d'éviter de rompre au moment d'une crise forte, lorsque vous êtes en plein dans l'émotion. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

  • On peut regretter ce choix. Sur le coup de la colère, on ne se contrôle plus très bien, on dit des choses parfois dures, violentes mais qui sont amplifiées par la colère et dont les conséquences peuvent être sans retour possible parfois.

  • On peut se quitter en étant rempli d'animosité, d'amertume, de rancunes. Le risque est de garder ces émotions négatives et donc ne pas réellement tourner la page sur cette ancienne relation. Si vous entamez une nouvelle relation, celle-ci a des chances de mal se passer, du fait de garder de nombreux restes négatifs de la précédente relation. La rupture a été faite sur le plan physique mais pas sur le plan psychologique.

Si vous laissez l'émotion redescendre, vous récupérez plus de lucidité pour analyser la situation, pour revoir les points positifs et négatifs de votre relation. Cela vous permet de faire un choix plus en accord avec vous-même.



2. Protégez-vous si besoin

Protégez vous de la crise pour récupérer le moins possible l'émotionnel négatif. Certaines personnes vont prendre un peu de distance mentale et/ou physique pour faire le point, pour se recentrer sur soi, sur leurs besoins, leurs valeurs. Elles prennent le temps de réfléchir si les valeurs et les besoins primordiaux sont respectés. Si vous vous rendez compte que vous avez les principaux éléments importants pour vous dans votre relation (et cela doit être également le cas pour votre partenaire), il s'agit probablement d'une crise passagère. Et peut être qu'il serait bon de réfléchir à travailler sur avoir plus de souplesse, de communiquer sur vos différences, qui font partie inhérente à la vie de tout couple (et qu'une dispute de temps en temps ne fait pas de mal, au contraire, voir l'article sur le sujet : La place de la dispute dans un couple). Si ce n'est pas le cas, que vous gagnerez plus en bien être à ne plus être avec, la rupture peut être un des choix les plus pertinents.



3. Protégez vos enfants

Quand il y'a des enfants au milieu, les rancunes, l'animosité qu'ils peuvent voir peuvent être très perturbantes pour eux. Si les disputes sont occasionnelles, cela ne provoque en général, pas de problème (il arrive aux enfants de se disputer entre eux, ils connaissent déjà ces émotions). Par contre, quand les disputes deviennent récurrentes, violentes verbalement voire même physiquement, la rupture semble être la solution pour installer un nouveau cadre serein et apaisant pour permettre aux enfants de s'épanouir.

Il est préférable de trouver le moyen d’être en bon terme pour éviter les situations de dénigrement, de dévalorisation de l'ex conjoint, très nocif pour le bien être des enfants.


L'article sur comment gérer une rupture peut vous intéresser. Vous le trouverez ici

4. Est-ce le signe d'une rupture ou le besoin de changer certaines choses ?


Cette question posée ne signifie pas forcément que l'histoire du couple est terminée. Nous évoluons tous au cours de notre vie. Certains de nos besoins changent. C'est pourquoi le sentiment d'écart entre nous et notre conjoint peut se faire ressentir. Plusieurs éléments sont alors indispensables pour que le couple puisse continuer en re-créant un nouvel équilibre. La communication, la bienveillance et la tolérance peuvent devenir très importantes et doivent venir de la part des 2 personnes pour pouvoir ré-installer des bases solides. Si vous avez des difficultés à gérer vos émotions, à évacuer la colère, à laisser s'exprimer les ressentiments, à passer à autre chose, vous pouvez vous faire accompagner par un thérapeute : psychothérapie, thérapie cognitivo-comportementale, hypnothérapie...

En quoi l'hypnose aide pour prendre une décision ?

L'hypnose permet de travailler sur l'évacuation des émotions négatives et de retrouver confiance dans ses propres décisions. Sous hypnose, vous pouvez aussi plus facilement être à l'écoute de vous même, de vos besoins, de vos envies et de vos émotions et ainsi en travaillant avec certaines exercices de projection, vous projetez dans les différentes possibilités qui s'offrent à vous et avoir plus facilement accès à la réponse qui sera la meilleure pour vous. C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les

informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici

N'hésitez pas à partager si l'article vous a plu !

Bien à vous, Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 10

Bibliographie

- Psychologies lien

- Terra Femina lien

Posts récents

Voir tout