Le bégaiement : l'hypnose, une solution efficace ?

Mis à jour : avr. 1

Seulement 5 à 10% de la population s’exprimerait de manière totalement correcte, en respectant tous les paramètres, avec une voix correcte et totalement fluide.

De nombreux troubles de la parole existent qui rendent la communication compliquée, comme des troubles de la voix, des troubles des cordes vocales, le mutisme, le bégaiement. Le bégaiement est le trouble de la parole le plus commun.

Ces troubles de la parole génèrent souvent des troubles du langage tels que la dyslexie, la dysphasie, l’aphasie, la dyspraxie.

Comment l'hypnose peut aider face au bégaiement ?

En général, le bégaiement se développe chez l’enfant entre deux et six ans. On parle alors de bégaiement développemental. Dans la majorité des cas (90%), il disparaît spontanément durant l’enfance. Le bégaiement peut persister à l’âge adulte pour les 10% restants. Environ 1% de la population adulte serait concernée par un bégaiement. Les garçons sont beaucoup plus touchés que les filles.

Qu’est-ce que le bégaiement ?

En général, le bégaiement se traduit par la répétition involontaire de la première lettre d’un mot, d’une partie d’un mot, d’un son ou encore d’une phrase. Le bégaiement peut-être différent en fonction de chacun. Il peut s’accompagner aussi de pauses ou d’hésitations fréquentes.

Par peur de bégayer, les personnes ont tendance à anticiper les mots dans leur tête. Des mots comme “heu”, “hum” sont souvent présents dans ces moments là. Parfois, on remarque des tics du visage ou des hochements rapides de la tête.

Le bégaiement n’est en général pas présent quand les personnes chantent, qu’ils se parlent à eux même. En général, cela s’explique par une diminution du stress dans ces situations.

Quelles sont les répercussions du bégaiement ?

Le bégaiement n’est pas vécu de la même manière en fonction de chacun. Ainsi, il a des impacts plus ou moins importants du point de vue psychologique et social. Il peut se répercuter dans la vie personnelle comme professionnelle.

Quels sont les facteurs favorisant le bégaiement ?

Des prédispositions biologiques au bégaiement pourraient être à l’origine du bégaiement comme certaines recherches scientifiques tentent de plus en plus à le confirmer. Ces prédispositions seraient une condition nécessaire ou du moins importante à l’origine du bégaiement. C’est pourquoi il est important d’aller consulter un médecin pour établir un diagnostic.

On note plusieurs déclencheurs potentiels chez une personne prédisposée à bégayer ou qui vont aggraver un bégaiement déjà présent :

  • Le stress, l’anxiété, la fatigue, la pression, les émotions… peuvent être un déclencheur ou avoir une forte influence sur le bégaiement.

  • Un manque de repères rassurants, un manque d’accompagnement, qui ne permettent pas à l'enfant de se structurer et de structurer sa manière de s’exprimer.

  • Des demandes éducatives trop exigeantes : l’enfant va avoir un comportement d’effort inadapté qui dérègle son développement naturel du langage.

  • Des remarques ou comportements inappropriés, dévalorisants, blessants, adressées à l’enfant que ce soit déjà avant son bégaiement ou au quand il commence à bégayer. Cela peut l’amener à perdre confiance en lui, à mettre en place des techniques d’évitement, à s’énerver, à se renfermer. Des moqueries fréquentes pourraient être un facteur entrant en ligne de compte.

  • Des événements perturbateurs tels que le divorce des parents, un déménagement, un deuil, la naissance d’un frère/d’une sœur, l’entrée à l’école… pour les enfants. Mais, c’est aussi le cas pour les adultes avec le changement d’un emploi, l’arrivée d’une enfant... Ces événements peuvent interférer dans la vie quotidienne, suscitant une forte émotion, et déclencher ou aggraver le bégaiement.

  • Une situation mettant le problème du bégaiement en avant comme une prise de parole en public. C’est une peur commune et très courante puisque jusqu'à 75 % de la population ressent un certain degré de peur quand il s’agit de parler en public. Cela peut être dû à un événement traumatisant d’une prise de parole en public qui ne s’est pas bien passée et a marqué la personne. La prise de parole en public est dans la majorité des cas un déclencheur systématique du bégaiement.


Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans leurs recherches, l’association parole bégaiement (APB) recommande vivement le livre “le livre d’or du bégaiement” que vous trouverez à télécharger sur la page ici

Le bégaiement et l'hypnose


L'hypnose peut être une aide utile et complémentaire pour le bégaiement. Elle ne se substitue pas à une prise en charge médicale lorsque cela est nécessaire. La première étape essentielle est d'aller consulter un médecin pour établir un diagnostic.

L’hypnose permet d’aller travailler sur les éventuelles origines psychologiques qui pourrait y avoir, permet d’apprendre à gérer les émotions, le stress, la pression… et permet également de travailler à se projeter positivement, réussissant ces prises de parole de manière plus simple, plus fluide… Une des étapes essentielles avant de pouvoir réussir dans la vie de tous les jours est celle de se projeter pleinement positivement.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici

Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 10


Posts récents

Voir tout