La crise d'angoisse

Mis à jour : il y a 2 jours

L'attaque de panique, l'angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme. Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas toujours si évidente que cela.

Comment l'hypnose aide à gérer les crises d'angoisse ?

A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux

Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement". Il peut s’agir d’un mal-être, de questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à un changement de lieu de vie, de travail, etc… il peut s'agir également d'une accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arrive, celle de trop, correspond à la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Les symptômes d'une crise d'angoisse Ils sont nombreux et diffèrent d'une personne à l'autre : - un envahissement sensoriel - des bouffées de chaleur ou des frissons - des palpitations - une sensation d'étouffement, de manquer d'air - une transpiration excessive - des étourdissements, des tremblements, des engourdissements... - l’impression de faire une crise cardiaque - l’impression d'être persuadé(e) de bientôt mourir - la peur de devenir fou, de perdre le contrôle de soi même, de se mettre soi même en danger... La liste est non exhaustive. La fréquence est quasi nulle. On parle alors de trouble panique dès lors que la crise de panique arrive au moins une fois par semaine pendant minimum 1 mois.

L'angoisse d'anticipation

L'envie de réussir amène parfois à l’échec. Pour cause: un niveau d’angoisse élevé. Les concours, les entretiens, les rendez-vous personnels/professionnels...

Et vous, êtes vous sujet à cette angoisse "d’anticipation" ? Est-ce que vous vous demandez comment la dépasser ?


Ces tentatives de maîtriser la situation... qui échouent Vous avez peur de rougir pendant une soirée entre amis, vous stressez à l'idée de transpirer lors d’un rendez-vous avec une personne qui vous plait, vous vous sentez mal à l'aise lors d'un entretien professionnel... Vous essayez bien de maîtriser la situation mais… souvent sans succès.


Comme ce moment, lors d'une insomnie, où nous souhaitons dormir, en se disant "je dois dormir, je dois dormir..." on est sûr(e) de rester éveillé(e).

Pourquoi ? Simplement, le fait d'avoir peur de rougir, de transpirer, d'être mal à l'aise, de ne pas dormir... sont des comportements, des réflexes conditionnés qui nous amènent à la situation non désirée : la peur d’une réaction déclenche cette réaction, parce qu'en se disant qu'il ne faut pas avoir peur, notre inconscient doit d'abord imaginer avant ce que c'est d'avoir peur. Vous trouverez un article sur l'échec vu par les entrepreneurs : Lien

Et cette angoisse de réussir lorsqu'elle est prononcée, peut amener à la crise d'angoisse, ou la crise de panique.

Des exercices pour éviter ces crises ou en limiter l'impact La première chose est de bien respirer. Une bonne respiration permet de limiter l'impact et de retrouver un calme intérieur. Plusieurs exercices peuvent vous aider dont : - la crise de calme Vous trouverez une vidéo démonstrative ici : La crise de calme Inspirez par le nez et bloquez votre respiration jusqu’à ressentir une gêne et à ce moment là, relâcher tout d'un coup. Recommencez autant de fois que nécessaire - la cohérence cardiaque, la démonstration sur le lien suivant : La cohérence cardiaque

Cet exercice consiste à inspirer pendant 5 secondes puis à expirer pendant 5 secondes pendant 5 minutes. L'idée est de consacrer le même temps à l'inspiration qu'à l'expiration.

Cet exercice permet de détendre très rapidement et a de nombreux bienfaits qui ont été démontré (Passeportsanté, les bienfaits de la cohérence cardiaque). Cet exercice doit être effectué 3 fois par jour, avec une moyenne de 4 heures d'intervalle entre chaque pratique. - la respiration par les sens, la démonstration ici : La respiration par les sens Le principe est simple : inspirez par le nez, expirez par la bouche. Vous centrez votre attention sur votre expiration, soit en l'imaginant comme un fil de couleur qui sort de votre bouche, soit en écoutant le son de votre expiration, soit en se concentrant sur la sensation chaude, tiède, fraîche de l'air qui sort de votre bouche.

Si vous êtes sujet à ces crises et que malgré ces conseils que vous appliquez, vous n'arrivez pas à les gérer, les techniques d’hypnose aident à mieux les maîtriser, à limiter leur impact voire à les faire totalement disparaître.


C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici Bien à vous, Laurie Le Borgès Hypnose Paris 10

Bibliographie

- Doctissimo lien

- L'express lien