Addictions : comment s'en sortir ?

Mis à jour : févr. 20

De nombreuses addictions peuvent exister : addiction aux jeux, à l'alcool, à la nourriture, au travail, au tabac, aux achats compulsifs, au sexe, aux drogues...

Dans cet article, nous allons faire un tour des addictions, comprendre ce qui se passe sous une addiction et quelles sont les solutions possibles.

Comment l'hypnose peut aider pour les addictions ?

Quand parle-t-on d'addiction ?


On parle d'addiction dès qu'il y'a dépendance très forte entraînant une conduite compulsive.

Le diagnostic de l’addiction repose sur des critères bien précis, établis par des instances internationales de santé mentale et définis dans le Diagnostic and Statistical manual of Mental disorders (DSM). Ce manuel se base principalement sur l'addiction aux drogues. Cependant, on remarque des symptômes similaires sur les autres types d'addictions. Le DSM énonce les critères suivants pour définir une addiction :

- la perte de contrôle de soi

- l’interférence sur les activités scolaires ou professionnelles

- la poursuite de la dépendance malgré la prise de conscience des troubles qu’elle engendre

Tour d'horizon de différents types d'addiction

De nombreuses addictions existent et la liste est non exhaustive :


1. L'addiction à la nourriture

On retrouve entre autre l'addiction au sucre. Cette addiction peut servir de compensation lorsque l’on va mal. En effet, l'addiction au sucre peut-être liés à des causes physiologiques mais aussi psychologiques. On retrouve le stress, l'anxiété, le manque de sommeil mais aussi l'ennui, la solitude...

Il s'avère également que les régimes à répétition engendrant une privation des apports caloriques nécessaires au métabolisme (qui est propre à chacun) génèrent des pulsions orientées vers les aliments gras et/ou sucrés.

Vous trouverez ici un article sur les compulsions alimentaires.

2. L'addiction aux jeux


- Les jeux vidéos

Les jeunes sont les plus touchés. Il est tout de même important de noter que l'addiction pathologique grave est très rare. On estime qu'on peut parler d'addiction lorsque la personne joue de manière excessive, plus d’une trentaine d’heures par semaine.


- Les jeux d'argent

Dans les jeux d'argent, le plaisir de jouer devient un besoin compulsif même si des pertes sont engendrées. L'espoir de «se refaire» reste omniprésent chez la personne. Souvent, un cercle vicieux se met en place : la personne va miser de plus en plus d’argent et jouer de plus en plus régulièrement, pouvant mener au surendettement.

3. L'addiction à l'alcool

On parle de noyer son chagrin dans l'alcool... Certains ont l'alcool tristes, d'autres joyeux, d'autres "colériques"... L'alcool est relié à nos émotions. Plusieurs éléments permettent de repérer quand on développe une addiction : l'envie de prendre un verre dès le réveil, l'attente avec impatience de l'heure de l'apéro pour boire le premier verre de la journée, l'irritabilité quand on a pas eu son verre, boire en cachette...



4. L'addiction au tabac

Une des addictions les plus répandues. L'addiction au tabac ne répond pas au même raison pour chacun. Certaines personnes vont fumer par habitude (cigarette accompagné du café, à la sortie de la maison, après la pause déj...), dans les moments conviviaux ou festifs (accompagné d'un verre de vin), un réflexe associé au moment de décompression, de relâchement du stress, une compagnie dans la solitude, un plaisir du goût de la nicotine... Les raisons sont différentes en fonction de chacun et le travail ne sera donc pas le même pour arrêter définitivement.

5. L'addiction au travail

Le workaholisme ou addiction au travail peut poser un problème lorsqu'il y'a un surinvestissement qui impacte la qualité de vie et peut amener parfois même jusqu'à un burn out (vous trouverez un article sur le sujet du burn out ici).

Le travail est une valeur qui a une grande importance pour de nombreuses personnes. Par ailleurs, la technologie permet d'être connecté en permanence, pendant une pause, le soir, le week-end... Le travail peut facilement devenir omniprésent et il est difficile de déconnecter au sens propre comme au sens figuré. La volonté de bien faire et la pression hiérarchique éventuelle (ou personnelle) monopolisent l'esprit. Le travail peut aussi venir se substituer à d'autres éléments de la vie comme une envie de fuir un quotidien considéré comme "fade", une vie amoureuse compliquée... Il peut aussi être à l'origine d'une volonté de prouver que l'on est capable de faire ou d'une ambition parfois démesurée. Quelle qu'en soit la raison, c'est l'incapacité à lâcher prise qui fait que l'on pourra parler d'addiction.

Les causes


L'ensemble des addictions modifient le circuit de la récompense du cerveau. Le circuit se met à fonctionner avec une puissance bien plus importante à celle d'une récompense habituelle, devenant alors addictif.


Pour la majorité des dépendances, elles commencent souvent de manière insidieuse. En général, l'addiction se met en place progressivement, sans que la personne concernée s'en rendre compte vraiment.

C'est qu'après coup que la personne prend conscience ou qu'une personne extérieure lui fait prendre conscience qu'elle n'arrive plus à s'en passer.

Pour certaines personnes, la situation de pandémie a été un amplificateur ou un déclencheur d'une addiction.

Pour aller plus loin sur les addictions, vous trouverez un article sur le plaisir des excès ici.


Les solutions possibles


Avant d'entamer une thérapie, il est en avant tout primordial que la personne est réellement envie de sortir de son addiction. Sans l'envie, entamer une thérapie s'avère en général peu prometteur.

Quand on parle d'envie, cela signifie que la démarche vient vraiment de soi, et non pour faire plaisir à l'entourage ou parce qu'il faut le faire, comme étant une obligation.


L'addiction et l'hypnose


L'hypnose peut s'avérer être une aide complémentaire face aux addictions. Elle ne se substitue pas à une prise en charge médicale notamment pour l'addiction aux drogues, à l'alcool. La première étape essentielle est d'aller consulter un médecin pour établir un diagnostic.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Bien à vous, Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 10

Bibliographie

- Inserm lien

- INRS lien

Posts récents

Voir tout